La cortisone peut parfois faire grossir des patients en chimiothérapie. Ann Rheum Dis. Entre 48 et 52 ans, c'est l'âge de la périménopause. Il suffit alors de continuer de manger comme avant le début du traitement pour se retrouver rapidement avec cinq ou dix kilos en trop. La réponse du gynéco en vidéo... Homme, femme, adulte, enfant... Une cystite peut toucher tout le monde. Trouvez ici l'essentiel à savoir ! Pour les soulager, leurs gynécologues leur prescrivent souvent des traitements hormonaux. La cause réside probablement dans la combinaison de modifications hormonales (baisse du métabolisme), avec un regain d’appétit et une activité physique réduite.Cette conjugaison de facteurs peut rapidement se traduire par des kilos supplémentaires. La cause réside probablement dans la combinaison de modifications hormonales Invité Posté le 25/04/2008 à 23:55:31 . Entre-temps, priorité sera donnée à freiner ou à arrêter la prise de poids. Les antidépresseurs et antipsychotiques ont révolutionné la psychiatrie et soulagent les souffrances morales de nombreux patients. C'est aussi une période où il y a des dérèglements hormonaux très importants avec des fluctuations hormonales très importantes inconnues jusqu'à présent donc c'est une période assez difficile à vivre pour les femmes et un peu délicate à traiter pour les praticiens", souligne le Dr Tamborini. Tout message à caractère commercial (pour faire connaître un livre, un site, un guru, un remède miracle contre le cancer, etc.) On n’a pas le moral, on reste pelotonnée dans son lit, on est fatiguée et on grignote pour se réconforter. Un suivi nutritionnel peut aider le patient à gérer cet effet secondaire. La lipodystrophie pourrait même commencer à disparaitre dès que les doses de corticoïdes sont < 10 mg/j. serviceclientweb@lefigaro.fr. Hélas, j'ai beaucoup de nausées, de diarhées et je dors au moins 15 à … et qui plus est s'il est posté sur plusieurs forums, entraînera automatiquement la fermeture de votre compte et la suppression de tous vos messages. Vous n’avez qu’à cliquer sur le lien  ci-dessous. 28/05/2013, mis à jour le Les antidépresseurs et antipsychotiques ont révolutionné la psychiatrie et soulagent les souffrances morales de nombreux patients. Et quand on donne de l'insuline, on équilibre mieux le diabète, il n'y a plus cette perte rénale de sucre, il y a alors une économie au point de vue énergie mais les patients vont prendre du poids par ce mécanisme". Il conviendra plutôt de diminuer les apports énergétiques en favorisant les fruits et légumes et en limitant les aliments gras et sucrés. Pendant le traitement, la priorité sera de freiner ou stopper cette prise de poids. je suis sous XOLAIR 300 mg depuis quatre mois et je n'ai pas pris de poids aucuns effets secondaires seulement une tres grande fatigue! Néanmoins un traitement prolongé peut engendrer des prises de poids considérables. De nombreux facteurs différents peuvent contribuer à une prise de poids inexpliquée et à de la fatigue. Traitements courts versus traitements prolongés : ces effets indésirables apparaissent précocement mais ne deviennent habituellement visibles et gênants qu’après plusieurs semaines de traitement. Prévention/traitement : l’alimentation semble jouer un rôle dans l’apparition de ces effets indésirables mais n’en est clairement pas la seule responsable. Si les traitements hormonaux peuvent contribuer à faire prendre du poids, la nature aurait aussi sa part de responsabilité : "La décennie de tous les dangers pour le poids et la silhouette, c'est 45-55 ans, c'est-à-dire les années qui encadrent l'arrêt des règles.